Dark Age

Juste une connerie entre amis. Bienvenue dans le royaume des histoires no-weres
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Une nuit trop comme les autres

Aller en bas 
AuteurMessage
Marie-Élaynë
Joueur
avatar

Nombre de messages : 10
Age : 26
Date d'inscription : 29/06/2007

MessageSujet: Une nuit trop comme les autres   Ven 29 Juin - 22:01

Marie-Élaynë venait de terminer son cours de français au lycée de Matanel. Soupirant, elle regarda sa montre; 3h00. Elle marcha vers sa voiture. Marie venait tout juste d'avoir 19 et était ay lycée depuis deux ans, en magie temporelle. Ce lycée était pour les jeunes talents ayant des dons pour la magie. Mari-Élaynë était de deux parent magicien, l'un elfe et l'autre fée. Heurement, Marie n'avait héritée que d'un seul des traits familié aux deux races, soit les oreilles pointues. Futée, elle les cachaient derrièrent ses cheveux long d'un blond clair. Elle s'assit dans sa voiture, et partie celle-ci. Elle alluma la radio et chanta la chanson qui jouait à son poste préféré. Elle démarra et alla dans un dépaneur se chercher quelque chose à boire. Ayant bu à sa soif, elle retourna dans sa voiture et alla en direction de chez elle. Elle entra chez elle, flatta son chien, Camyh, puis alla voir son frère, qui dormait toujours. Son frère, qui n'avait que 14 ans, souffrait d'une maladie qui rendait son système immunitaire très très faible. Zachary attrapait donc tout les virus, et surtout les plus gros. Elle alla dans la chambre qu'elle avait préparé pour lui. Zach était assis dans son lit, et buvait un jus. Marie s'en approcha.

- Tu bois le jus que je t'ai fait?
- Qu'est-ce que tu crois, il n'y en a plus d'autre.
- Un peu plus de respect pour ta soeur préférée. N'oubli pas chez qui tu vies mon amour.
- Tu n'as pas le choix de me garder, maman et papa son mort, qui j'aurais outre que toi ?
- Justement, personne, alors parle-moi comme il faut jeune homme, sinon, c'est plus te télé pour toi.
- je suis désolé..
- Je vais aller acheter du jus tanto, tu viens avec moi?
- Non, je vais aller laver Camyh.
- Ne lui met pas d'eau dans les oreilles cette fois!
- Bien sûr que non soeurette!
- Ouais, c'est ça! Et ne met pas d'eau partout! Sinon je te fait tout laver!

Puis, alors que Marie allait partir, le téléphone sonna. C'était sa grand-mère. Il ne lui restait qu'elle. En effet, les parents de Zachary et de Marie-Élaynë Paradis étaient mort depuis 2 ans déjà. Sa mère, Mylaine avait attrapée un virus mortelle. Elle était morte deux mois après avoir contractée ce virus. Désespéré de la mort de sa femme, était partie en voiture, Dieu seul sait où. Malheureusement pour ses deux enfants, aussi triste pour la mort de leur mère, leur père, Samuel, n'était jamais revenue. Deux semaine avait passées et l'angoisse de retrouver leur père mort s'empirait. Et le pire arriva, la mère de Samuel, eu un téléphone de la police, comme quoi son fils avait été retrouver dans la rivière. Il avait plue et la voiture avait dérapée. Marie parla quelques minutes à sa grand-mère, puis passa le combiné à Zach.

- J'y vais, soit sage mon poussin! Je veux que tu soies dans ton lit quand je vais revenir.
- Tu reviens si tard!?
- je dois te donner mon honnaire coco?
- Amuse-toi bien Riri

Puis, elle quitta. Marie-Élaynë décida de na pas prendre la voiture et de marche jusqu'au dépaneur le plus près. elle réentra dans la maison, mis des vêtements plus décontractée; patalon capri noir et chemier blanch. Elle retourna dehors et marcha pendant un bon moment. Elle repéra un dépaneur, mais n'y alla pas tout de suite, ne voulant pas s'encombrer d'un sac de plastique. Elle marcha encore, puis s'arrêta près d'une fontaine, d'où elle s'assit pour reprendre son souffle. Elle regarda l'eau, puis se perdit dans ses pensées. Elle ne savait pas combien de temps elle avait restée là, mais quelque chose la frappa et la fit sortir de ses pensées. Elle ouvrit les yeux et regarda autour d'elle. Elle prit le ballon qui était tombé dans l'eau et regarda autour d'elle; personne.

* On se fiche de moi là .. *

- Eh oh, j'ai votre ballon ?!

Encore personne. Tannée, elle parti à la recherche de jeunes adolescent un peu trop casse-pieds. Enfin elle vit quelqu'un de dos. Elle lui adressa un joli sourire et lui demanda à qui pouvait bien être se ballon. L'homme ne savait pas. Elle continua alors sa route, jomglant avec le ballon. Puis, tout en marchant, le ballon lui parti des mains et alla se loger dans les mains d'un autre. Elle releva la tête avec un sourire.

- C'est à vous le ballon?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kobal
Joueur
avatar

Nombre de messages : 85
Age : 26
Date d'inscription : 06/01/2007

MessageSujet: Re: Une nuit trop comme les autres   Sam 30 Juin - 17:04


Kobal prit ses clefs, enfila son grand manteau noir et sortit dehors. Malgré la température clémente, il était en pantalon noir par dessus ses bottes de style militaire et avait une chemise rouge sous son manteau de cuir. De larges bracelets, de cuir également, ornait ses poignets et l'anneau métalique qu'il abordait sur sa lèvre réfléchissait la lumière du soleil. Il se promenait, à la recherche d'une occupation quelconque, lorsqu'il apperçut une jolie jeune femme, quelques centaines de mètres plus loin. Un petit sourire en coin apparut sur son visage, et l'air tranquile, il s'avança vers elle. Il fit apparaitre un ballon qui la frappa doucement puis il disparut. Kobal se rematérialisa dans un arbre plus loin et attendit qu'elle passe devant lui pour en descendre d'un bond, sans bruit. Il attira alors le ballon dans sa main, contraignant la jeune fille à se retourner.

-Tiens donc, en effet, répondit-il, l'air en même temps surpris et satisfait. Merci. Content que vous l'aillez trouvé.

Kobal examina discrètement la jeune femme de la tête au pieds. Grande, malgré tout plus petite que lui, elle était ravissante et respirait la calme jeunesse. Le jeune homme eu un léger sourire en coin en songean bien vite qu'elle ne devait pas être passé par ici dans un but précis..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie-Élaynë
Joueur
avatar

Nombre de messages : 10
Age : 26
Date d'inscription : 29/06/2007

MessageSujet: Re: Une nuit trop comme les autres   Jeu 5 Juil - 20:45

Marie releva doucement la tête. Elle observa l'homme subtilement.

* Trop vieux pour moi ... *

Marie-Élaynë n'avait pas eu souvent de petit ami, ni d'aventure d'un soir. Quelques fois, elle était sorti avec des garçons, mais rien de plus. Marie-Élaynë aimait beaucoup faire la fête, mais les études était sa principale préoccupation, ce qui la rendait moins irresistible.

- Contente de vous l'avoir rendu.

Marie regarda une dernière fois l'homme, puis voulu le contourner. Quand celle-ci arriva à ses côtées, l'homme la retunue, provoquant sa surprise.

- Je vous demande pardon ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kobal
Joueur
avatar

Nombre de messages : 85
Age : 26
Date d'inscription : 06/01/2007

MessageSujet: Re: Une nuit trop comme les autres   Jeu 23 Aoû - 22:39



-Votre barrette, murmura doucement Kobal en lui tendant la babiole qu'il avait subtilement téléporté dans sa main. Vous l'avez fait tomber.

Il allait la laisser partir, presque déçu d'une telle absence de... réaction, lorsqu'une bande de jeune adolescent vinrent près d'eux. Ils s'installèrent sur un banc non loin et regardèrent Marie-Élaynë avec un méchant sourire. Les fins sourcils de Kobal se froncèrent au dessus de ses yeux et il se pencha pour murmurer à l'oreille de la jeune inconnue, qui n'avait pas l'air d'avoir remarqué la bande :

-Le soleil va bientôt se coucher, fit-il en relevant la tête pour regarder le ciel. Si j'étais une aussi ravissante jeune femme que vous, je me méfierais des mystères de la lune.

Il baissa de nouveau la tête et regarda la jeune femme dans les yeux pendant de longues secondes avant de continuer :

-Oui... méfiez-vous... surtout de ceux qui ont l'air les moins dangeureux... bonne nuit ma chère.

Il lui lacha le poignet, dévoilant sans le vouloir le début d'une longue estafilade qui disparaissait sous les replis de sa chemise. Kobal, avec un sourire en coin (:]) tourna les talons et s'en fut à grand pas au coin opposé du parc.

Au loin, derrière le grand chêne ou un banc était abrité, une demi douzaines de jeunes hommes se levère, ricanant, l'air menaçant, regardant fixement la jeune femme désormais bien seule, le parc étant soudainement devenu désert...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie-Élaynë
Joueur
avatar

Nombre de messages : 10
Age : 26
Date d'inscription : 29/06/2007

MessageSujet: Re: Une nuit trop comme les autres   Jeu 23 Aoû - 22:58

Marie le regarda, perplex.

*Se n'est guerre une façon de courtiser une dame. S'en est ses intentions pourtant...*

- Bien sûr, j'y tâcherai.

Elle regarda alors l'homme partir. Elle repensa à ses paroles, puis eu un frisson. Elle devait partir, rejoindre son petit frère. Mais l'homme... Elle se rapella alors pourquoi elle était sorti.

- Oh... du jus. MONSIEUR

Elle courrut après l'homme. Après quelques minutes de course, elle le ratrappa. Elle lui prit doucement la main, puis le retourna vers elle.

- Je... j'aurais besoin de compagnie.. je dois aller chercher de la grosserie à l'épicerie, et ses jeunes me font... un peu.. peur. Deplus, j'aimerais bien savoir votre nom, et vous connaitre un peu. Si.. vous voulez bien sûr.

Marie leva la tête et afficha un sourire drageur.

- Je n'ai pas de cours demain, j'ai toute la nuit et la journée à moi ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kobal
Joueur
avatar

Nombre de messages : 85
Age : 26
Date d'inscription : 06/01/2007

MessageSujet: Re: Une nuit trop comme les autres   Sam 25 Aoû - 0:16

Kobal masqua le sourire cruel et victorieu qu'il avait derrière un masque d'innoncente bonté et se retourna doucement vers la jeune fille. Il la regarda quelques instants puis son regard d'acier puis il regarda la bande de jeunes qui s'avançaient vers eux. Tenant toujours la mains de la jeune étudiante (pédooooo), il la poussa délicatement derrière LUI, la lâcha et marcha droit vers le groupe de jeunes gens.

-Désirez?? demanda-t-il d'un ton presque poli.

-hum... la jeune fille, répondit avec un sourire machiavélique un des garçons tandis ce qu'un autre lui plantait un poignard en plein dans les cotes.

Kobal entendit vaguement Marie-Élaynë pousser un cri de surprise mais celui-ci se contenta de regarder le poignard d'un air étonné puis leva les yeux vers les jeunes gens, les regardants d'un air amusé. Il baissa lentement la main et les symboles sur ses bracelets devinrent lumineux, d'une lumière blanche. Il retira doucement le poignard sans un froncement de sourcil et le fit jouer entre ses doigts. Une lumière rouge émana de ses bracelets et en un instants, le visage de Kobal parut maigre, presque squelettique et lorsqu'il souria, de longues caninces, pointues apparurent. Ses yeux bleus était maintenant entièrement rouge et il avança encore d'un pas vers les jeunes. Il en prit un par le colet et le leva de quelques centimètre si rapidement que les autres n'urent pas le temps de réagir. Il murmura doucement, sadiquement à l'oreille du jeune homme :

-Vous êtes-vous déja retrouvé face à face avec un sorcier? ainsi que, pour votre plus grand enrichissement, d'un démon? vous allez voir, sa fait mal.

Il reposa le jeune homme par terre et celui-ci saignait du ventre, au même endroit ou Kobal avait reçut le couteau, entre deux cotes. La troupe pris peur et partirent en courant avec des cris de peurs. Déja, Kobal retrouvait son aspect normal, ses joues creuses reprennait des formes et ses yeux redevenait d'un bleu éclatant. Sa dentition redevenu normale, il se tourna et retourna voir la jeune femme avec un sourire.

-Je crois que ceux-la vous laisserons tranquilles. Vous disiez donc du jus... Il me ferais plaisir de vous escorter, ajouta-t-il avec un sourire galant, tendant une main.

Le sang de sa chemise s'étais magiquement effacer et la blessure guerrie. Pour relancer la discution, le démon demanda innocement:

-Alors comme sa vous allez encore à l'école? et vous étudiez en...?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie-Élaynë
Joueur
avatar

Nombre de messages : 10
Age : 26
Date d'inscription : 29/06/2007

MessageSujet: Re: Une nuit trop comme les autres   Sam 25 Aoû - 0:59

Marie se remit doucement de ses émotions. Elle tremblait de tout ses membres. Pourtant, elle n'avait pas peur de l'homme.

- Je m'apelle Marie-Élaynë et j'étudis le Français dans un lycée pour apprentis magiciens. Je suis née de parents ayant des pouvoirs, alors j'en ai moi aussi. Par contre, mes parents décédés quand j'était très jeune, la famille où j'ai été envoyer avec mon frère ne m'ont pas montrés comment m'en servir. Je reprend donc le temps perdu en apprenant comment m'en servire. Et vous, quelle est votre histoire ? Et n'essayez de me mentir, je vous ai vu a l'oevre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kobal
Joueur
avatar

Nombre de messages : 85
Age : 26
Date d'inscription : 06/01/2007

MessageSujet: Re: Une nuit trop comme les autres   Sam 25 Aoû - 1:13

Kobal se passa une main dans les cheveux d'un air presque angoissé. En vrai, il riait mentalement. S'il contait ne serais-ce que la moitié de ce qui lui était arrivé, la pauvre petite partirait en hurlant de terreur. Il improvisa donc une histoire au fur et à mesure.

-Hamm... à vrai dire... mon père était magicien et ma mère une simple gitane. Pour que j'ai une bonne éducation, c'est mon père qui m'a élever et enseigner la magie. Ma mère, elle, m'a appris à lire dans le ciel, ainsi que dans les lignes de la mains et tout le tralala... m'enfin, je n'ai pas eu une vie très interressante, ajouta-t-il avec un sourire condescendant.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie-Élaynë
Joueur
avatar

Nombre de messages : 10
Age : 26
Date d'inscription : 29/06/2007

MessageSujet: Re: Une nuit trop comme les autres   Sam 25 Aoû - 2:00

Marie-Élaynë parti à rire. Et regarda l'homme.

- Vous mentez. J'ai un certain don... pour savoir si les gens mentent ou non. Alors là, vous mentez. Vous vous êtes passé la main dans les cheveux, mais, vos yeux me regardaient toujours. Vous avez, sans le vouloir, afficher ne serais-ce qu'un minime sourire.

Marie afficha un regard de victoire, et commença à marcher, invitant l'homme à la suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une nuit trop comme les autres   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une nuit trop comme les autres
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Soirée entre filles pas comme les autres... | Lyann
» [Vidéo] Un contrat pas comme les autres
» 1000 livres à écouter gratuitement sur le nab
» [CR Région Est] CR d'un tournois pas comme les autres
» Le brageut, un baton pas comme les autres ! ! !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dark Age :: Histoires-
Sauter vers: